Ménage du printemps - Nancy Salas

Mon blogue

Ménage du printemps

Ménage du printemps - Nancy Salas

Ça y est, c’est le temps de faire le grand ménage ! Le soleil est revenu – un peu plus tôt qu’à l’habitude, mais bien sûr, on ne s’en plaint pas ! L’arrivée de notre belle température, signifie aussi le trie de ce que nous n’avons pas besoin, le frottage, l’époussetage, le temps pour tout désinfecter, et l’optimisation AdWords !  Ah, non, pas ça.  Désolé.  Quand je commence, je m’emporte ! Sérieusement, j’ai vu un article récemment qui parlait de ménage des annonces Adwords, et j’avoue que je dois ajouter ça sur ma liste de choses à faire prochainement, surtout parce que je vais sûrement économiser quelques sous….

Et, tant qu’à faire, pourquoi pas un petit ménage de notre (ou nos) ordinateur(s) ?  Ces petites machines-là nécessitent le remaniement des logiciels, la réinstallation de Windows, et plusieurs autres petites tâches qui feront en sorte que les programmes fonctionnent de façon optimale.  Ça ne paraît pas, mais il y a plein de raisons pour lesquelles notre ordinateur peut finir par ralentir, et souvent, on ne s’en rend pas compte, car ce n’est pas tellement évident.  Mais, les experts pourraient vous suggérer quelques mises à jour, et quelques façons de nettoyer le disque dur qui vont sûrement alléger le fardeau de la mémoire vive.

De mon côté, un bon ménage de ma garde-robe est primordial.  J’ai perdu 20 livres dernièrement, et certains de mes vêtements ne me font plus.  Ils ne sont pas trop vieux, ils sont tout simplement trop grands.  Je ne sais pas si je dois tenter de les vendre avant de les donner à une œuvre de charité.  Il y a tellement d’endroits de nos jours pour afficher des articles usagés à vendre à bon prix, et je ne cherche pas à me faire beaucoup d’argent avec ça.  Je veux juste donner la chance à quelqu’un d’autre de pouvoir en profiter.  Si je le vends, je crois qu’il y a plus de chances qu’une personne finisse par utiliser le vêtement en question que si je le donne à une œuvre de charité.  J’ai déjà entendu dire que les articles donnés à ces organismes finissent souvent par se retrouver dans un autre pays, comme la Chine, où plusieurs personnes pauvres profitent des bons prix pour les vêtements.  Ceci se produit parce que trop de personnes en occident tiennent à tout prix à acheter tous leurs vêtements neufs, donc les magasins d’articles usagés finissent par être bondés d’items à vendre.